AccueilVisiter, découvrirVilles et villagesVilleneuvette, manufacture royale

Villeneuvette, Manufacture Royale

 

En 1673, Pierre Baille, un marchand fabricant drapier de Clermont-de-Lodève (Clermont l’Hérault) achète sur les rives de la Dourbie une métairie et un moulin à foulon.

Déplier/ReplierLocalisation

 L
L’entrée de la Manufacture Royale de Villeneuvette au soleil couchant
Crédit Fusioline

Très rapidement, il va agrandir sa propriété. Tout ceci forme la première Manufacture. Quelques années plus tard, des financiers montpelliérains vont s’intéresser à elle et André Pouget qui fut Directeur Général des Gabelles en Languedoc va en prendre le contrôle à partir de 1676. Un an plus tard un édit royal approuve la nouvelle Manufacture Royale :

« Nous avons approuvé l’établissement qui a été fait sous notre bon plaisir d’une Manufacture de draps à Villeneuve-lez-Clermont, diocèse de Lodève en notre province de Languedoc » Louis XIV, édit du 20 juillet 1677

Avec le titre de Manufacture Royale, la Manufacture va se développer grâce à l’exportation aux « Echelles du Levant » (le Proche Orient), ceci afin de faire face à la concurrence anglaise et hollandaise sur le marché textile. A la même époque en Languedoc, on construisit le canal du Midi et le port de Sète afin de faciliter l’économie régionale et les exportations.

La Manufacture fabriquait des draps fins de qualité, nécessitant un même lieu de fabrication pour les différentes étapes. Ces draps étaient destinés à l’empire ottoman, amateur de ce type de tissu. En 1720, la Manufacture va être vendue à Guillaume Castanié d’Auriac (fils de drapier) qui va donner un nouvel essor à cette dernière. Il va contribuer à son embellissement avec notamment un jardin à la française orné d’un grand buffet d’eau.

Elle changera à nouveau de propriétaires à plusieurs reprises avant de passer entre les mains de la famille Maistre. Au début du XIXème siècle, on comptabilisait près de 800 travailleurs des environs de Villeneuvette qui travaillaient pour cette dernière dont 200 vivaient sur place. C’était un véritable poumon économique pour la région.

La famille Maistre : 1803-1954

Au début du XIXème siècle, la famille Maistre, propriétaire d’une tannerie à Clermont l’Hérault reprit la Manufacture pour plus d’un siècle d’exploitation familiale où se succédèrent cinq générations jusqu’en 1954 date de fermeture de la Manufacture. Le précurseur Joseph Maistre dut s’adapter à la nouvelle situation économique en faisant évoluer la fabrication vers les draps de troupes pour les armées. Il est à l’origine de l’industrialisation et de la mécanisation du site. Le travail était rude, les règles strictes ; les ouvriers avaient droit à certains privilèges de la part de leur « maître » : école pour les enfants, allocations en cas de maladie, logement et jardin gratuit, une « caisse d’épargne », 1% du salaire était destiné à payer l’instituteur et à alimenter une caisse de secours ainsi que les frais médicaux, une sécurité sociale avant l’heure. Tout ceci fit qu’il n’y eut qu’un seul jour de grève en 1917. Ce fut le seul conflit de la Manufacture. L’usine fonctionna à plein régime lors de la première guerre mondiale mais l’entre-deux-guerres fut difficile car les commandes de l’Etat diminuèrent au profit d’usines plus compétitives. L’après-guerre marquera la fin de la Manufacture.

La Manufacture vivait en quasi-autarcie. Dès le XVIIème siècle s’installèrent une épicerie avec les produits de première nécessité, des petits métiers (boulanger, menuisier) et même un médecin. Tout ceci afin que les ouvriers restent dans la Manufacture.

A voir

 La place Louis XIV - JPEG - 18.4 ko
La place Louis XIV
Crédit Fusioline
  • L’imposant portail d’entrée
  • L’église avec des fresques de Jacques Pauthe
  • Le Manoir de Fabrique
  • La place du village
  • Le grand bassin
  • La tour cheminée
  • Le buffet d’eau
  • Le pont de l’Amour et sa légende
  • Le sentier de randonnée autour de l’ancien réseau hydraulique

Village atypique et hors du temps, découvrez des hébergements insolites dans cette ancienne manufacture drapière ainsi que son hôtel restaurant gastronomique réputé (La Source). Profitez de cette ambiance pour visiter le village, flâner à l’ombre des platanes et découvrir le pont de l’amour et sa légende ainsi que l’ancien réseau hydraulique à travers une petite balade pour toute la famille.

Visite guidée : Découverte de cette ancienne cité drapière à travers une balade historique d’environ 2 heures durant laquelle vous remonterez le fil du temps de son histoire à travers les hommes, une industrie, une architecture et la maîtrise de l’eau…

Sur rendez-vous pour les groupes toute l’année et à dates fixes pour les individuels :

En saison, visites commentées de la cité du mardi au vendredi à 10h30 et 15h30 et les samedis et dimanches et lundis à 15h30. Tarifs : adultes 4€ et 2€ pour les enfants de moins de 12 ans, 3€ pour les groupes.

Contact au 04 67 96 06 00, mairievilleneuvette34 chez wanadoo.fr

Les documents attachés

Livret en téléchargement : Villeneuvette

Document PDF - 1.4 Mo - publié le 23 juin 2012

Les images jointes

Le buffet d'eau du XVIII° siécle - JPEG - 125.9 ko
Le buffet d’eau du XVIII° siécle

Crédit OT du Clermontais

Ancienne cheminée témoin de l'ancienne usine - JPEG - 113.9 ko
Ancienne cheminée témoin de l’ancienne usine

Crédit OT du Clermontais

Honneur au Travail devise de Villeneuvette - JPEG - 142.4 ko
Honneur au Travail devise de Villeneuvette

Crédit Fusioline

L'église de Villeneuvette - JPEG - 113.5 ko
L’église de Villeneuvette

Crédit Julien Bonet

L'entrée de la Manufacture Royale de Villeneuvette - JPEG - 187.4 ko
L’entrée de la Manufacture Royale de Villeneuvette

Crédit Fusioline

La fontaine sur la place du village - JPEG - 126.9 ko
La fontaine sur la place du village

Crédit Fusioline

Le manoir de Fabrique et son horloge - JPEG - 122.4 ko
Le manoir de Fabrique et son horloge

Crédit OT du Clermontais

Le manoir de Fabrique - JPEG - 143.8 ko
Le manoir de Fabrique

Crédit Fusioline

La place Louis XIV - JPEG - 165 ko
La place Louis XIV

Crédit Fusioline

La place Louis XIV - JPEG - 189.1 ko
La place Louis XIV

Crédit Julien Bonet

Le Pont de l'Amour à Villeneuvette - JPEG - 184.4 ko
Le Pont de l’Amour à Villeneuvette

Crédit OT du Clermontais

Entrée secondaire de Villeneuvette - JPEG - 128.7 ko
Entrée secondaire de Villeneuvette

Crédit Fusioline

Le porche d'entrée - JPEG - 132.6 ko
Le porche d’entrée

Crédit Fusioline

La porte d'entrée vue de l'intérieur du village - JPEG - 131.4 ko
La porte d’entrée vue de l’intérieur du village

Crédit Fusioline

Le portail d'entrée Honneur au travail - JPEG - 159.9 ko
Le portail d’entrée Honneur au travail

Crédit CC Clermontais

Le quartier ouvrier - JPEG - 133.1 ko
Le quartier ouvrier

Crédit Fusioline

Rue de la calade et mairie de Villeneuvette - JPEG - 152 ko
Rue de la calade et mairie de Villeneuvette

Crédit OT du Clermontais

Portail d'entrée de la Manufacture Royale de Villeneuvette - JPEG - 119.4 ko
Portail d’entrée de la Manufacture Royale de Villeneuvette

Crédit OT du Clermontais

L'ancien pigeonnier - JPEG - 132.1 ko
L’ancien pigeonnier

Crédit OT du Clermontais

Vue exterieure de l'église de Villeneuvette - JPEG - 137.2 ko
Vue exterieure de l’église de Villeneuvette

Crédit OT du Clermontais

La fontaine du village place Louis XIV - JPEG - 115.2 ko
La fontaine du village place Louis XIV

Crédit OT du Clermontais

 
 Haut de page

Outils

En Images

  • Vidéos
  • Visites virtuelles
  • Photothèque