AccueilVisiter, découvrir > HistoireLes hospitaliers

Les hospitaliers

 

Histoire succincte des Hospitaliers

 Commanderie Hospitaliére de Nébian - JPEG - 17.2 ko
Commanderie Hospitaliére de Nébian
Crédit OT du Clermontais

En 1113, un moine nommé Géraud, responsable à Jérusalem d’un hospice destiné à accueillir et soigner les pèlerins obtint du Pape Pascal II, la fondation d’un Ordre de chevalerie souverain, avec vocation d’accueil et de soins aux pèlerins. Afin d’assurer la sécurité des routes pour les pèlerins, un autre Ordre sera fondé 3 ans plus tard, soit en 1116 : l’Ordre des Templiers. Du fait de l’état de guerre latent dans la région, à compter de 1126 les Hospitaliers deviendront également les Défenseurs de la Foi.

La commanderie de l’ordre des Hospitaliers à Nébian

De retour de la première croisade à Jérusalem, en 1147 le baron Bérenger II, seigneur de Clermont-Lodève d’une part, et Pierre de Posquieres, évêque de Lodève d’autre part, décident d’établir à Nébian un hôpital pour les soins des pèlerins du diocèse qui entreprendraient le voyage en Terre sainte. Bérenger II donna la plus grande partie du fief qu’il possédait à Nébian, et Pierre de Posquieres céda l’église Saint Julien avec ses revenus, aux Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem. La donation fut agréée par le Grand maître de l’Ordre qui nomma le premier Commandeur, Guillelmus en 1157, lequel prît possession des lieux avec quelques chevaliers et servants. Le Commandeur, ainsi établi, fit bâtir une maison, des bâtiments, un enclos entouré de hauts murs, agrandir l’église et nomma un chapelain. Les Hospitaliers prennent en charge le service du culte, l’administration de l’hôpital, l’entretien des chemins et les soins aux pèlerins et aux voyageurs sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, sur la partie Saint Guilhem, Brignac, le Puech Augé à Nébian, Saint Georges de Boussac à Aspiran et Paulhan.

La nouvelle commanderie sera enrichie ultérieurement par des dons et des legs comme la seigneurie de Liausson et de plusieurs autres fiefs considérables. Les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem deviennent ainsi les vrais seigneurs de Nébian, jusqu’à la loi du 19 Septembre 1792 qui met fin à leur présence. On peut voir encore de nos jours les restes de cette commanderie. A la fin du XIVème siècle, à la demande expresse du Roi de France, ils firent fortifier le village pour protéger les habitants des rapines des routiers à la solde des Anglais.

Toutefois, cela n’empêcha pas les Huguenots de ruiner la Commanderie en 1573.

Aujourd’hui, l’ancienne commanderie est devenue un bâtiment public au service de la population, et est visitable sur demande.

Les images jointes

Ancienne commanderie hospitaliére de Nébian - JPEG - 137.1 ko
Ancienne commanderie hospitaliére de Nébian

Crédit OT du Clermontais

Chapelle de Notre Dame de Roubignac à Octon - JPEG - 117.1 ko
Chapelle de Notre Dame de Roubignac à Octon

Crédit OT du Clermontais

Croix de l'ordre de Malte à Paulhan - JPEG - 246.1 ko
Croix de l’ordre de Malte à Paulhan

Crédit OT du Clermontais

Porte de la commanderie de Nébian - JPEG - 155 ko
Porte de la commanderie de Nébian

Crédit OT du Clermontais

 

Outils

Idées séjours

  • Autocaristes, programme demi-journée : Mourèze et son cirque dolomitique

    Un paysage de Western Programme 9h : Visite guidée du cirque dolomitique Découvrez Mourèze et son cirque (...)
    Tarifs : 28€ par personne
  • Autocaristes, programme journée : Les Incontournables

    Partez à la découverte du Grand Site du Salagou et du cirque de Mourèze à travers un voyage au fil des temps. Programme : (...)
    Tarifs : 29€ par personne